Outils
Se connecter
  1. Accueil
  2. Blog
  3. Instructions guidées
  4. Comment envoyer un e-mail de suivi après un entretien
200610-EN-Follow-up-email-after-interview-blog-banner

Comment envoyer un e-mail de suivi après un entretien

par Jen

Cet article est également disponible en Allemand, Anglais, Espagnol, Indonésien et Italien.

Même au 21ème siècle, il est encore important de suivre la bonne vieille étiquette quand il s’agit d’écrire un e-mail après un entretien.

Il n’y a pas beaucoup de domaines dans la vie qui n’ont pas été affectés d’une manière ou d’une autre par la technologie et la révolution numérique. Le contact humain, un bon timing et une bonne considération deviennent alors des éléments cruciaux pour rester en contact avec son futur employeur. Envoyer un e-mail de suivi après un entretien d’embauche et une manière rapide et efficace de se démarquer des autres candidats et de laisser une bonne impression à son recruteur.

Pourquoi envoyer un e-mail de suivi après un entretien d’embauche ?

 

Envoyer un e-mail rapide à l’équipe de recrutement ou au manager d’une entreprise après un entretien semble être une évidence, mais sais-tu que plus de la moitié des candidats ne le fait pas ? Cela veut dire qu’en envoyant simplement un e-mail de suivi, tu gagneras automatiquement de l’avance sur plus de la moitié des candidats. Un e-mail de remerciement après un entretien peut en effet influencer le recruteur à non seulement te garder lors de la sélection, mais aussi à te choisir au moment de la décision finale.

Lorsque tu écris un e-mail de suivi après un entretien d’embauche, il est important de penser sur le long terme. Si tu penses que l’entretien ne s’est pas bien passé, un e-mail de suivi peut être ta dernière chance de montrer qui tu es et d’impressionner le recruteur. Cela ne veut pas dire que cette méthode fonctionnera à chaque fois, mais cela te permettra néanmoins d’affirmer ta personnalité et de rester en contact avec le recruteur, qui pourra éventuellement te contacter ultérieurement pour un autre poste.

Autrement dit, envoyer un e-mail de remerciement après un entretien est une façon d’être poli, de résumer l’entretien de façon concise, et s’il est bien écrit, de te démarquer une dernière fois aux yeux des employeurs potentiels.

Combien de temps dois-je attendre après un entretien pour envoyer un e-mail de suivi ?

 

Si tu te mettais à la place du recruteur pendant deux minutes, tu te rendrais vite compte à quel point il est occupé et qu’il fait passer des entretiens à énormément de personnes tous les jours. Il est donc important que tu mettes en place des mesures pour faire en sorte qu’il garde un bon souvenir de toi et que ton profil ne se perde pas parmi ceux des autres candidats. Comment s’y prendre ?

Tout dépend du timing. Quand il s’agit de mémoire, de premières impressions et de personnes très occupées, le timing peut être de ton côté… ou pas. Ce qui est génial, c’est que tu peux décider si tu souhaites utiliser le temps à ton avantage ou pas. La règle d’or pour l’envoi de courriels de suivi, c’est de ne pas dépasser la limite des 24 heures. Au mieux, essaie d’envoyer un e-mail le jour même de ton entretien, mais ne panique pas si ce n’est pas possible. Tu as eu un entretien un vendredi ? Un e-mail envoyé le lundi suivant fera très bien l’affaire !

Les choses à ÉVITER dans un e-mail de suivi

 

Envoyer un e-mail de suivi après un entretien est une bonne manière de faire bonne impression, mais attention ! Certains détails pourraient compromettre tes efforts, comme une mauvaise orthographe, des fautes de grammaire, des excuses trop exagérées par rapport à un moment de l’entretien, l’utilisation d’une adresse e-mail douteuse comme hotguy123@gmail.com, l’argot, les petites blagues sans rapport ou encore des éléments pouvant faire atterrir ton courriel directement avec les spams.

1. L’orthographe et les erreurs de grammaire

Un e-mail de remerciement après un entretien d’embauche envoie le bon message à ton recruteur. Mais ajoute une ou deux erreurs d’orthographe ou de grammaire et tu peux être sûr que ton e-mail devienne la preuve que, comme dirait Derek Zoolander, « Tu ne sais pas bien lire », tu as bâclé ton message ou tu n’as pas fait l’effort de le relire avant de l’envoyer.

Respire, prends ton temps au moment d’écrire ton e-mail et relis-le plusieurs fois avant de l’envoyer. Mieux encore, demande à un ami ou à un membre de ta famille d’y jeter un coup d’œil aussi !

2. Des excuses inutiles

A part si tu as eu un comportement odieux lors de ton entretien (et dans ce cas-là, envoyer un e-mail de suivi ne devrait pas être dans ta liste de priorités), s’excuser dans un e-mail ne fera que rappeler et souligner les erreurs que tu as pu commettre lors de ton entretien, ce qui fera comprendre au recruteur que tu ressasses le négatif. Laisse de côté les excuses et, si tu as vraiment envie de rappeler un moment gênant de ton entretien, exprime ta gratitude et non tes remords.

Exemple :

Excuse : Je suis désolé d’avoir trop parlé pendant mon entretien. Gratitude : Merci d’avoir pris le temps de parler avec moi.

3. Utilise une adresse e-mail personnelle qui fait professionnel

N’envoie jamais de candidature ou d’e-mail de suivi depuis ta messagerie professionnelle. Cela montre non seulement au recruteur que tu manques de respect à ton employeur actuel, mais aussi que tu n’hésites pas à utiliser tes heures de travail pour vaquer à des tâches personnelles. De plus, si ton chef découvrait ces e-mails, il pourrait penser la même chose et cela pourrait compromettre ton emploi actuel ou la potentielle lettre de recommandation de celui-ci dans le futur.

Pour ce qui est des adresses e-mail aux noms douteux, tu peux t’en passer, c’était peut-être cool quand tu avais seize ans mais plus maintenant. Tu peux continuer à les utiliser, mais elles sont à éviter de toute urgence pour tout ce qui est candidature ou e-mail de suivi. Le responsable de recrutement de ton entreprise de rêve n’a pas très envie de découvrir le mail de bonbasse23@yahoo.com ou bottesencuir@gmail.com dans sa boîte de réception.

Ne le fais pas.

Vraiment pas.

4. Évite l’argot et les blagues

Un entretien n’a pas du tout la même dynamique qu’un e-mail à sens unique. Lors d’un entretien, tu peux ressentir l’ambiance, esquisser un sourire ou même lancer une blague si le contexte le permet. Mais tu ne peux pas deviner l’humeur que ton interlocuteur aura lorsqu’il lira ton mail de suivi. C’est la même chose pour l’argot : tu ne peux pas savoir comment ce type de langage sera reçu par mail, même s’il était accepté lors de l’entretien.

Ne prends pas de risque et évite les mots d’argots et les blagues, ceux-ci pourraient être mal reçus. Tu pourrais donner l’impression d’être une personne malpolie et pas du tout professionnelle.

5. Évite tout ce qui pourrait envoyer ton mail dans le dossier spam

Nous avons déjà parlé des adresses e-mail douteuses, mais quels sont les autres éléments qui seraient susceptibles d’envoyer ton courriel directement dans les spams de ton destinataire ?

La meilleure manière d’éviter que tes e-mails ne se retrouvent dans les spams est de garder l’ensemble du message simple et propre, du titre du mail à la signature. Cela veut dire qu’on dit adieu aux emojis et aux caractères spéciaux dans le titre, et qu’on ne les utilise pas (ou peu) dans le corps du message. On ne rajoute pas non plus de grosses pièces jointes ou des hyperliens bizarres.

10 manières simples pour écrire l’e-mail de suivi parfait après un entretien

 
  1. Reste simple et concis.
  2. Rédige un sujet clair, qui va droit au but.
  3. Reste formel au début de ton e-mail.
  4. Exprime tes remerciements sans en faire des tonnes.
  5. Souligne ton intérêt pour le poste à pourvoir.
  6. Explique pourquoi tu es le meilleur candidat pour ce poste.
  7. Reste ouvert pour des questions éventuelles ou des informations supplémentaires.
  8. Termine ton message avec des salutations polies et inclus tes coordonnées.
  9. Vérifie l’orthographe et la grammaire.
  10. Re-vérifie !

Article traduit et adapté en français par Éloïse

Jennifer Rees
Jen
Rédacteur UX